/ / /

 

Hélas non. Du moins pas dans des délais raisonnables.

Il faut savoir que, s’il y a  3000 demandes de logements en instance à La Seyne, il y en a plus de 11000 à l’échelle de l’agglomération, avec au minimum 30 mois d’attente !

Tant que toutes les communes voisines ne feront pas l’effort de se mettre en conformité avec la loi, comme par exemple La Valette qui a même dépassé ses objectifs, le préfet n’aura d’autre solution que d’orienter les bénéficiaires sans logis de la loi « Droit au logement opposable » (DALO) vers les rares villes où il y en a, rendant plus difficiles les accès à un HLM pour les foyers qui ne sont pas bénéficiaires de cette disposition légale.

C’est dramatique mais c’est ainsi : certaines familles seynoises sont en attente depuis plus de dix ans !


RETOUR LOGEMENT    RETOUR BILAN DE MANDAT    RETOUR ACCUEIL DU BLOG

Partager cette page

Bienvenue !

Marc VUILLEMOT


Je vous souhaite une agréable visite.

À propos de moi...

> Ma bio, vue par un copain...

> Ma généalogie sur geneanet

 

12 ANS POUR & AVEC LES SEYNOIS

NOTRE BILAN 2008-2020

CLIQUEZ SUR L'IMAGE

 

 

Mes engagements

 

CLIQUEZ SUR LA BANNIÈRE
LA CHAINE YOUTUBE DE GRS
LA PAGE FB DE GRS-Var