23 juin 2020 2 23 /06 /juin /2020 21:34

Ceux qui s'obstinent depuis des années à faire capoter le projet de valorisation de l'architecture industrielle de l'ancien « Atelier mécanique » où doit se réaliser un complexe de cinémas, hôtels, commerces de bouche, de culture et de loisirs, et services, en sont une nouvelle fois pour leurs frais.

Ces intervenants aux réunions publiques de Madame Bicais, investis dans une association qui saisit la justice administrative pour obtenir l'annulation de chaque délibération du conseil municipal permettant de faire avancer le projet, auront fait perdre des années à la redynamisation d'un site-phare de La Seyne, élément moteur du projet global de reconversion des friches de notre industrie navale.

Le tribunal administratif de Toulon vient à nouveau de leur donner tort. Saisiront-ils, comme à leur habitude, au terme ultime du délai légal, la cour d'appel pour ralentir encore nos efforts ?... 

 

Reconnaissons qu'ils sont pugnaces. Ils sont déboutés, mais saisissent aussitôt la juridiction supérieure jusqu'à ce que tous leurs recours soient épuisés. Quel dommage que cette énergie déterminée à nuire ne soit pas mise au profit de vrais enjeux environnementaux que leur association à vocation à défendre !

En attendant, voilà des années qu'ils parviennent à repousser ce programme, avec d'autres, comme l'un des candidats de droite de 2014, sur la liste duquel figurait en deuxième position Madame Bicais, qui nous avait fait perdre près d'une année en faisant rejeter le projet par la commission départementale d'aménagement commercial où il siégeait avec ses amis, m'obligeant à saisir en recours la commission nationale qui l'avait approuvé à l'unanimité.

Quel gâchis de voir sans cesse repoussé ce projet pleinement inscrit dans l'esprit de ce que mon ami Philippe Le Sausse appelle « la Cité de la mer », qui ferait lien avec le technopôle de la mer, la zone économique nautique Grimaud, le parc de la Navale et, dans un futur, les espaces aujourd'hui propriété de CNIM où se construisaient les escalators et où pourraient s'insérer avec harmonie des acteurs de l'économie verte, des technologies des énergies propres, de la culture et des loisirs, et du champ social et solidaire.

Mais, si ces obstinés à freiner l'avenir dynamique de La Seyne et le bien-être économique et culturel des Seynois sont pugnaces, je suis quant à moi autant déterminé qu'eux à voir cet équipement majeur se réaliser. Pour que les Seynois obtiennent ce à quoi ils ont légitimement droit, je me battrai encore et toujours sans relâche face à ces gens qui, décidément, n'aiment pas la ville où ils vivent.

Partager cet article

Bienvenue !

 

Marc VUILLEMOT

Je vous souhaite une agréable visite.

 

À propos de moi...

> Ma bio, vue par un copain...

> Ma généalogie sur geneanet

 

12 ANS POUR & AVEC LES SEYNOIS

NOTRE BILAN 2008-2020

CLIQUEZ SUR L'IMAGE

 

 

Mes engagements

 

CLIQUEZ SUR LA BANNIÈRE
LA CHAINE YOUTUBE DE GRS
LA PAGE FB DE GRS-Var