/ / /

 

MARCHE ARRIÈRE SUR LES OUVERTURES À L'URBANISATION DÉCIDÉES PAR NOS PRÉDÉCESSEURS

 

Les deux exemples significatifs par leur ampleur et leur caractère innovant du Domaine de Fabrégas et du Fort Saint-Elme ne doivent pas masquer les autres réalisations, de moindre envergure mais s'inscrivant dans une stratégie globale et durable que nous avons concrétisée par une première révision, en 2010, de notre Plan local d'urbanisme (PLU), suivie d'une modification intervenue en 2015, confortée aujourd'hui par une nouvelle modification votée par la métropole fin 2019, de telle sorte que, chaque fois que possible, La Seyne regagne en espaces naturels et agricoles.

 

Ainsi, après avoir « verrouillé » les zonages des sites déjà classés, nous avons entrepris de protéger de nouvelles surfaces pour lesquelles, certes en lésant un peu des propriétaires espérant voir leurs terrains ouverts à l'urbanisation pour des raisons économiques compréhensibles, nous avons opté pour figer en sites naturels ou agricoles les opportunités qu'ils représentent, afin de traduire l'arc collinaire boisé seynois et six-fournais, de la collégiale Saint-Pierre à Balaguier, notre volonté de préserver la biodiversité et de bien marquer notre « trame verte ».

 

C'est notamment le cas aux quartiers Brémond, Pignet et Gaumin, trois de nos cinq périmètres classés par nos prédécesseurs en « zones à urbaniser »À l'issue de la modification en cours du PLU, La Seyne comptera ainsi de nouvelles surfaces agricoles ou boisées.

 

Le quatrième périmètre, au quartier du Crotton, faisait l'objet d'une veille constante, facilitée par son classement en zone non constructible et sa situation en Site patrimonial remarquable (SPR) qui, pratiquement, y interdisait tout projet d'ampleur. Mais, malheureusement, saisie par le propriétaire, la justice nous a contraints à y autoriser la construction de trente villas, ainsi qu'en atteste l'extrait ci-après du jugement : « (...) cette zone NAc est située dans un environnement immédiat très largement et densément urbanisé, proche du centre de l’agglomération (...) le classement des parcelles en cause en zone NAc est devenu illégal par suite de modifications dans les circonstances en fait (...) le classement en zone NA des parcelles litigieuses est entaché d’illégalité (...) ».

 

Quant au dernier de ces sites, au quartier de Costechaude, quoi que disent certains détracteurs qui en font de façon mensongère un cheval de bataille politicien, il a en réalité été ouvert à l'urbanisation il y a plusieurs décennies. Le sujet, emblématique, mérite que nous rétablissions des vérités historiques dans un prochain chapitre...

 

 

Poursuivez votre lecture...

 

> UN PATRIMOINE ARBORÉ SUR 89 % DE LA VILLE 

> UNE GESTION ÉCOLOGIQUE DE NOS MASSIFS FORESTIERS

> LES 60 HECTARES DU DOMAINE DE FABRÉGAS SANCTUARISÉS ET OUVERTS AU PUBLIC

> LE DOMAINE FORESTIER LITTORAL DE SAINT-ELME SAUVEGARDÉ

> MARCHE ARRIÈRE SUR LES OUVERTURES À L'URBANISATION DE NOS PRÉDÉCESSEURS

> OPÉRATION VÉRITÉ SUR LE PROGRAMME DE "COSTECHAUDE" MONTÉ EN ÉPINGLE

> UNE OBLIGATION LÉGALE ET MORALE DE RÉPONDRE AUX BESOINS DE LOGEMENTS

> DÈS 2010, DES CONTRAINTES ACCRUES IMPOSÉES AUX CONSTRUCTEURS

> UNE "SAISON 2" DE LA RÉDUCTION DES DROITS À BÂTIR DÈS 2015, UNE "SAISON 3" 2019

 

ou... RETOUR À L'INTRODUCTION DU THÈME "URBANISME"

ou... RETOUR AU CHOIX DE THÈME

ou... RETOUR À L'ACCUEIL DU BLOG

 

Partager cette page

Publié par Marc Vuillemot

Bienvenue !

 

Marc VUILLEMOT

Je vous souhaite une agréable visite.

 

À propos de moi...

> Ma bio, vue par un copain...

> Ma généalogie sur geneanet

 

12 ANS POUR & AVEC LES SEYNOIS

NOTRE BILAN 2008-2020

CLIQUEZ SUR L'IMAGE

 

 

Mes engagements

 

CLIQUEZ SUR LA BANNIÈRE
LA CHAINE YOUTUBE DE GRS
LA PAGE FB DE GRS-Var