/ / /

 

PLACE AUX FEMMES, POUR UNE VILLE ÉGALITAIRE EN GENRE

Dès 2010, La Seyne s’est engagée dans un plan local de lutte contre les discriminations, celles liées à l'origine, ainsi qu'on l'a vu avec, notamment, les actions s'inscrivant dans le cadre de la « politique de la ville », mais aussi celles ci-dessus évoquées découlant du handicap.

Nous avons aussi considéré que l’égalité femme–homme est un défi qu'une collectivité locale se devait de relever et, outre les actions du quotidien, dans nos propres services, dans l'accès aux services publics, aux activités associatives, au sport, à la culture, à la citoyenneté, l’idée a mûri de mobiliser le territoire sur la question des droits des femmes en organisant en 2015 une première journée « droit des femmes » sur le Parc de la Navale autour d’échanges et de débats ayant réuni des dizaines de participants de tous quartiers.

 

Cette première édition a amorcé un questionnement sur le sens de cette journée, les messages véhiculés, ce qui restait des combats féministes et comment lutter contre les régressions des droits des femmes. Souhaitant engager tous les services dans cette démarche, une équipe projet pluridisciplinaire, constituée de plusieurs cadres de la Ville, a été créée pour structurer les actions autour de cette question.

 

En 2016, la Ville a décidé de ne pas se limiter à une journée qui ne peut suffire pour permettre à un territoire entier de s'approprier les questions de la condition des femmes, mais d’y consacrer une semaine entière d'animations, d'expositions, de débats et de conférences en laissant la parole à des femmes connues qui s'engagent pour d'autres femmes, avec une thématique différente chaque année au mois de mars. Il s'est agi d'afficher notre engagement pour l'égalité femme–homme pour inviter tous les acteurs du territoire à se mobiliser, à se questionner et à agir.

 

Durant ces périodes annuelles, afin de cibler tous les publics, tous les acteurs municipaux et associatifs ont proposé des programmations en lien avec la thématique annuelle retenue; les samedis matin étant généralement consacrés à la mise à l'honneur de huit Seynoises qui ont été valorisées pour leurs engagements dans la vie quotidienne.

 

Ce sont plus de trente acteurs qui se sont mobilisés chaque année autour de cette programmation pour permettre à tous les Seynois d’être sensibilisés à la cause des femmes en France mais aussi dans le monde. Depuis cinq ans, et chaque année, la programmation de la semaine des droits des femmes a proposé sur plusieurs jours à plus de 1000 personnes des ateliers d’information et de débat, des conférences, des expositions, des séances de sport–santé, des ateliers créatifs, proposés par les services de la ville et de nombreux partenaires associatifs.

 

En 2017, cette programmation a été complétée par une opération « Place aux femmes » par l’installation de supports géants sur différentes places de la ville, présentant chaque année des femmes qui ont fait ou font avancer la cause des femmes en France ou dans le monde.

 

En 2018, une priorité a été faite à la jeunesse qui construira le monde de demain, la programmation a été renforcée d’actions en sa direction dans les différentes structures éducatives de la ville et par un concert.

 

Notre engagement ne s'est pas limité à ces semaines de temps forts, mais a fait l’objet d’un travail toute l’année, menés par différents services municipaux : le Conseil local de sécurité et de prévention de la délinquance (CLSPD), la politique de la Ville, la direction des 0/25 ans.

 

Le CLSPD s'est mobilisé autour de la question des droits des femmes, notamment en lançant, dès 2011, le réseau des acteurs des violences conjugales en fédérant les acteurs associatifs, les institutions et les travailleurs sociaux autour d’un protocole seynois.

 

Une plaquette d’information a été construite autour des lieux ressources de soutien aux femmes victimes de violences conjugales. Et ce travail a été complété par la mise en place d’un logement d’urgence à destination des femmes victimes de violences.

 

La direction 0/25 ans pilote le plan de lutte contre les discriminations et inscrit dans tous les projets éducatifs enfance et jeunesse, la question de l’égalité femme–homme comme une priorité.

 

Au fil des années le CLSPD, le service politique de la ville et la direction 0/25 ansont accompagné le développement d’actions sur le territoire en accueillant de nouveaux partenaires associatifs comme le centre d'information des droits des femmes et des familles (CIDFF), ou l’association d'aide aux victimes d'infractions du Var (AAVIV), qui sont venues conforter les actions déjà portées depuis de nombreuses années par l’association Vivre en famille (AVEF)autour de la famille des auteurs de violences. Un soutien a également été apporté aux opérateurs associatifs intervenant auprès des femmes de la ville qui œuvrent à l’émancipation et à l’insertion des femmes.

 

 

Poursuivez votre lecture...

 

> GAGNER EN ÉGALITÉ FACE À LA SANTÉ ET LA PRÉVENTION SANITAIRE

> LA SEYNE LABELLISÉE "BIEN VIEILLIR, VIVRE ENSEMBLE"

> LA SEYNE, VILLE INCLUSIVE DES PORTEURS DE HANDICAPS

> PLACE AUX FEMMES, POUR UNE VILLE ÉGALITAIRE EN GENRE

 

 

ou... RETOUR À L'INTRODUCTION DU THÈME "SOLIDARITÉS"

ou... RETOUR AU CHOIX DE THÈME

ou... RETOUR À L'ACCUEIL DU BLOG

Partager cette page

Publié par Marc Vuillemot

Bienvenue !

 

Marc VUILLEMOT

Je vous souhaite une agréable visite.

 

À propos de moi...

> Ma bio, vue par un copain...

> Ma généalogie sur geneanet

 

12 ANS POUR & AVEC LES SEYNOIS

NOTRE BILAN 2008-2020

CLIQUEZ SUR L'IMAGE

 

 

Mes engagements

 

CLIQUEZ SUR LA BANNIÈRE
LA CHAINE YOUTUBE DE GRS
LA PAGE FB DE GRS-Var