/ / /

 

DE LA RESTAURATION COLLECTIVE AUX FEUX D'ARTIFICE, RETOURS EN RÉGIE PUBLIQUE

 

La commune a aussi conduit ses propres efforts pour ses services territoriaux.

 

Ainsi, plutôt que laisser aller à vau-l'eau le service communal de restauration préscolaire, scolaire et périscolaire, qui nourrit et éduque à l'hygiène alimentaire et au goût près de 6000 de nos petits concitoyens, ainsi que l'avaient choisi nos prédécesseurs en n’entreprenant rien pour remettre à niveau de sécurité et de qualité nos cuisines collectives, ce qui aurait, tôt ou tard, conduit au constat de la nécessité de faire appel à un prestataire privé, produisant certes des repas équilibrés et sains, mais pas toujours goûteux, variés, originaux et de belle présentation, en tous cas souvent onéreux, nous avons opté pour le confortement de notre gestion publique en construisant une cuisine centrale ultra-moderne et écologique qui fait référence dans notre région et engagé un plan pluriannuel de remise à niveau de nos restaurants scolaires.

 

Amortissements de l'investissement compris, le coût de production d'un repas s'établit, en intégrant tous les coûts, des denrées aux énergies en passant par les salaires, la gestion des acheminements et des déchets, et l'entretien courant des espaces, aux alentours de 8 euros.

 

Aucun prestataire commercial ne pourrait, sauf à rogner sur la qualité et la quantité, proposer un tel coût. Et c'est bien normal car il est une des charges que le contribuable et l'usager n'ont pas à supporter : la distribution aux actionnaires des bénéfices résultant de l'exploitation du service concédé.

 

C'est pourquoi, à l'image de la restauration collective, nous avons remunicipalisé tous les secteurs d'activités confiés à des opérateurs  privés  pour lesquels il nous est apparu que c'était possible, non par « dogme collectiviste » comme certains voudraient le faire croire, mais pour en réduire le coût sans en diminuer la qualité, tout en en maîtrisant les orientations et la mise en œuvre.

 

C'est ainsi que nous avons repris en régie communale des secteurs qui avaient été confiés à des entreprises privées : les espaces verts, l'éclairage public et les illuminationsde Noël, le stationnement, le ménage, l'entretien et les petits travaux des bâtiments communaux et des écoles, la gestion de la vidéoprotection, et même les prestations techniques des spectacles et événements, notamment l'organisation des créations pyrotechniques en son et lumière offertes à des dizaines de milliers de Seynois et visiteurs qui vantent aujourd'hui l'évolution très positive de ces temps d'émerveillement festif qui rythment la vie de la cité.

 

 

Poursuivez votre lecture...

 

> LA MATERNITÉ DE LA SEYNE : UN COMBAT PERDU, MAIS MENÉ

> LA SÉCURITÉ PUBLIQUE : DES SUCCÈS... ET DES COMBATS À POURSUIVRE

> LES FINANCES PUBLIQUES : DES ANNONCES POSITIVES OBTENUES

> LE GUICHET DE LA GARE SNCF : L'HUMAIN INDISPENSABLE

> LE SERVICE POSTAL ET BANCAIRE : NOS PLAIDOIRIES ENTENDUES

> D'AUTRES SERVICES D'ÉTAT OBJETS DE VEILLE ACTIVE

> DE LA RESTAURATION COLLECTIVE AUX FEUX D'ARTIFICE, RETOURS EN RÉGIE PUBLIQUE

> UN SYMBOLE : LE STATIONNEMENT REMUNICIPALISÉ

> LA FIN DE TROIS DÉCENNIES DE GESTION PRIVÉE ET COÛTEUSE DE L'EAU POTABLE

> LE CHOIX DU PUBLIC S'IL EST TECHNIQUEMENT POSSIBLE ET À MOINDRE COÛT

> OBLIGATIONS REMPLIES EN MATIÈRE DE LOI SUR LES CULTES

> LE CASINO DE JEUX : LE SERVICE PUBLIC PRODUCTIF DE RESSOURCES

> LE SERVICE PUBLIC MODERNISÉ ET ACCESSIBLE À TOUS

 

 

ou... RETOUR À L'INTRODUCTION DU THÈME "SERVICE PUBLIC"

ou... RETOUR AU CHOIX DE THÈME

ou... RETOUR À L'ACCUEIL DU BLOG

 

Partager cette page

Publié par Marc Vuillemot

Bienvenue !

 

Marc VUILLEMOT

Je vous souhaite une agréable visite.

 

À propos de moi...

> Ma bio, vue par un copain...

> Ma généalogie sur geneanet

 

12 ANS POUR & AVEC LES SEYNOIS

NOTRE BILAN 2008-2020

CLIQUEZ SUR L'IMAGE

 

 

Mes engagements

 

CLIQUEZ SUR LA BANNIÈRE
LA CHAINE YOUTUBE DE GRS
LA PAGE FB DE GRS-Var