/ / /

 

 

PETITE ENFANCE : PLUS AUCUNE FAMILLE SANS POSSIBILITÉ DE GARDE

 

La mixité sociale « à la seynoise » est une réalité dès le plus jeune âge, avec les quatre crèches municipales qui accueillent, quelle que soit leur localisation, des tout-petits de tous les quartiers.

 

On est passé, à budget constant, d'un taux moyen de 52 % de places occupées dans les structures communales
 d'accueil à... plus de 90 %, grâce à une démarche d'utilisation optimale (lorsqu'un enfant n'a besoin d'être gardé qu'une partie de la journée ou seulement certains jours, on propose la place à l'enfant d'une autre famille) qui a permis d'accroitre d'un tiers le volume des contributions des parents (mais pas le coût pour chaque famille, réglé à proportion du temps de garde !) et de... 800 % les subventions des institutions publiques, notamment de la Caisse d'allocations familiales (CAF).

 

Nous avons en outre transformé en crèche le jardin d'enfants Irène Joliot-Curie de Mar Vivo, permettant de gagner des places pour les moins de 3 ans et de conforter les effectifs des écoles maternelles voisines avec les plus de 3 ans, évitant des fermetures de postes d'enseignants.

 

Nous avons aussi réhabilité la crèche Le Petit Monde en obtenant de l'État qu'elle soit ajoutée au programme de rénovation du Programme de rénovation urbaine (PRU) de Berthe duquel elle avait été omise par nos prédécesseurs.

 

Et nous préparons le chantier de reconstruction de la crèche Josette-Vincent en centre-ville en l'ayant déjà relocalisée dans les locaux d'une ancienne école maternelle.

 

Chacune des quatre crèches accueillant indifféremment des enfants de tous quartiers, c'est là un autre exemple attestant que ce dispositif aura profité aux habitants de l'ensemble de la commune et non seulement à ceux du périmètre ciblé par le PRU. Et nous avons aussi, avec la CAF et la Protection maternelle et infantile (PMI), intégré, en plus des offres publiques municipales, les structures associatives d'accueil, de garde et d'éducation de la petite enfance qui le souhaitaient, crèches et mini-crèches, de même que les assistantes maternelles agréées volontaires, dans un vaste programme appelé Projet éducatif de territoire (PEDT), ayant permis une tarification unique et une allocation identique assurée aux familles par la CAF, un accroissement quantitatif et qualitatif de l'offre, des partenariats, des formations des personnels, la création d'un, puis de deux, relais d'assistantes maternelles, où les « nounous » peuvent amener les enfants dont elles ont la charge pour bénéficier d'espaces de jeux et d'éveil, faire vivre des moments partagés concourant à leur socialisation entre enfants de tous quartiers et de toutes situations familiales, sortir de leur isolement et coopérer entre elles.

 

Ainsi, outre les quatre crèches municipales, bénéficient d'importantes aides de la Ville et de la CAFl'Association Baby Logis, les trois crèches « L'Ile aux Enfants », la crèche « La Farandole », la crèche  « Les Colombes », et « Le Moulin à Paroles ».

 

Un événement annuel, un samedi, que nous avons créé, le « Forum de la petite enfance », ouvert aux professionnels et aux familles, permet les échanges, les formations continues par des conférences thématiques, et l'information sur les divers modes d'accueil et de garde des tout-petits de la commune. Le résultat est là : La Seyne, selon la CAF, financeur principal de l'aide aux familles, et le Conseil départemental assurant la Protection maternelle et infantile, autorité de tutelle, est la première commune du Var à n'avoir pas besoin de faire agréer de nouvelles structures pour les jeunes enfants, des réponses pouvant être apportées à toutes les familles qui en ont besoin, que le ou les parents travaillent ou soient en formation ou en recherche d'emploi.

 

C'est pourquoi, les autorités doutant des besoins de nouvelles places et donc de la viabilité du projet d'une nouvelle crèche associative de 37 places, aux Sablettes, risquant de ce fait de fragiliser les autres, hésitent à ce jour à lui accorder l'agrément nécessaire.

 

En tout état de cause, au regard de l'offre qui a considérablement augmenté, les vieilles rumeurs, évidemment infondées, selon lesquelles il y aurait eu du favoritisme pour les inscriptions des enfants, se sont tout naturellement éteintes...

 

 

Poursuivez votre lecture...

 

> PETITE ENFANCE : PLUS AUCUNE FAMILLE SANS POSSIBILITÉ DE GARDE 

> ÉCOLES PRIMAIRES : BIEN AU-DELÀ DES OBLIGATIONS LÉGALES

> ÉDUCATION DES TEMPS LIBRES : UNE OFFRE DIVERSIFIÉE

> UNE IMPLICATION DANS L'INSERTION PROFESSIONNELLE DES JEUNES

> UN ENJEU : L'ÉVEIL AUX DANGERS DE TOUTES LES DISCRIMINATIONS

> LA SEYNE, SEULE COMMUNE DU VAR LABELLISÉE "CITÉ ÉDUCATIVE"

 

 

ou... RETOUR À L'INTRODUCTION DU THÈME "ÉDUCATION"

ou... RETOUR AU CHOIX DE THÈME

ou... RETOUR À L'ACCUEIL DU BLOG

Partager cette page

Publié par Marc Vuillemot

Bienvenue !

 

Marc VUILLEMOT

Je vous souhaite une agréable visite.

 

À propos de moi...

> Ma bio, vue par un copain...

> Ma généalogie sur geneanet

 

12 ANS POUR & AVEC LES SEYNOIS

NOTRE BILAN 2008-2020

CLIQUEZ SUR L'IMAGE

 

 

Mes engagements

 

CLIQUEZ SUR LA BANNIÈRE
LA CHAINE YOUTUBE DE GRS
LA PAGE FB DE GRS-Var