/ / /

 

17000 EMPLOIS DANS UNE ZONE D'ACTIVITÉS EN PLEIN ESSOR

 

Au-delà de l'activité s'appuyant sur le littoral, les zones d'activités économiques des Playes et de Camp Laurent que La Seyne partage avec ses voisines Ollioules et Six-Fours auront fait l'objet de toutes nos attentions. La commune et la Métropole se sont investies dans l'accompagnement des Très petites entreprises (TPE) et Petites et moyennes entreprises (PME) dotées d'un rayonnement essentiellement local, comme des entreprises à rayonnement national et international dans les domaines de pointe. Afin d'améliorer la performance des espaces économiques, La Seyne et TPM – et plus largement le syndicat du SCoT (Schéma de Cohérence Territoriale) Provence Méditerranée – ont privilégié une meilleure organisation de l’espace économique en déterminant la localisation préférentielle de certaines activités et l'amélioration de la qualité urbaine, environnementale et fonctionnelle de nos zones d’activités.

 

C'est ainsi que, après plus de 20 ans de sollicitations de la part de l'Association des entreprises de Toulon Ouest (ADETO) que nous n'avons eu de cesse de relayer, la Métropole a réalisé en 2016 un grand chantier de rénovation de l'avenue Robert-Brun desservant la zone de Camp Laurent. Cette opération est à parachever en prolongeant la voie vers l'Est et la zone Quiez d’Ollioules, trop de poids lourds se retrouvant bloqués au droit de la gare SNCF, faute de pouvoir franchir la voie ferrée sous le petit pont existant. Il aura d'ailleurs fallu faire preuve de persuasion pour que la Métropole, gênée par l'absence de désignation par l'État d'une autorité environnementale permettant de valider la déclaration d'utilité publique du futur transport en commun en site propre (TCSP), ne renonce pas à l'opportunité offerte par Réseau ferré de France (RFF) et la SNCF de réaliser en 2014 un ouvrage avec fonction de pont route / pont rail qui servira à relier par voie routière les zones de Quiez et de Camp Laurent et à faire franchir la voie ferrée par le futur Bus à haut niveau de service (BHNS) de la Métropole. Il reste à concrétiser la réalisation de la voie indispensable, tout en prenant garde à ne pas fragiliser les équilibres écologiques de cette zone à protéger. Nous devons redoubler de plaidoirie...

 

En revanche, le doublement de la RD 26 entre l'échangeur autoroutier n°13 de Camp Laurent et le giratoire du 11 novembre 1918, complété des aménagements de carrefours d'accès à la zone des Playes, aux centres commerciaux et à l'entrée Nord-Ouest de la ville, aura été réalisée entre 2015 et 2017 dans le cadre d'un parfait partenariat entre les entreprises privées de grande distribution, le Département du Var, TPM et la commune. On a là un bel exemple d'une coopération ayant permis de conjuguer les besoins de desserte des zones économiques portés par l'ADETO, les nécessités de fluidification des mobilités routières intercommunales, et l'embellissement de l'entrée de ville. Ces aménagements d'envergure répondent aux besoins de zones d'activités abritant désormais 1500 entreprises qui emploient 17000 salariés, auxquelles la puissance publique locale aura aussi, ces dernières années, apporté des solutions fonctionnelles, notamment dans le domaine des mobilités, sur lesquelles nous reviendrons plus loin. Alors, tandis que certains usent et abusent de la méthode Coué pour se convaincre et tenter de convaincre que la Ville et la métropole seraient responsables d'un marasme économique nuisant à la dynamique économique (« La vie économique a été réduite à sa plus simple portion congrue » [Serge Daninos, site Internet sergedaninos.fr], les acteurs entreprenariaux, eux, vantent l'accompagnement que nous avons déployé auprès d'eux, et qui porte ses fruits et qui est consacré par des reconnaissances régionales et nationales. C'est le président de l'ADETO qui l'exprime dans la revue de l'association an avril 2019 : « Après l’obtention du label régional “Parc +”, nous avons été retenus au niveau national comme l’un des 136 “Territoires d’industrie”. Un label décerné par les services du Premier Ministre et réservé aux intercommunalités et pôles d’activités présentant une forte identité, disposant d’un savoir-faire industriel reconnu, et dont les entreprises et collectivités locales sont mobilisées au profit du développement de l’industrie. Le Pôle d’activités de Toulon-Ouest - élargi à l’ensemble des communes de Toulon, La Seyne, Ollioules, Six-Fours et Saint-Mandrier - répond incontestablement à cette définition ».

 

 

Poursuivez votre lecture...

 

> UN TECHNOPÔLE EN PLEINE CROISSANCE

> LA VILLE ET LA MÉTROPOLE EN ACTIVATEURS D'ENTREPRISES

LA RECONQUÊTE DES SITES INDUSTRIELS HISTORIQUES

UNE IMPLICATION FORTE DANS LA RECHERCHE ET LA FORMATION

17000 EMPLOIS DANS UNE ZONE D'ACTIVITÉS EN PLEIN ESSOR

 

 

ou... RETOUR À L'INTRODUCTION DU THÈME "ÉCONOMIE"

ou... RETOUR AU CHOIX DE THÈME

ou... RETOUR À L'ACCUEIL DU BLOG

Partager cette page

Publié par Marc Vuillemot

Bienvenue !

 

Marc VUILLEMOT

Je vous souhaite une agréable visite.

 

À propos de moi...

> Ma bio, vue par un copain...

> Ma généalogie sur geneanet

 

12 ANS POUR & AVEC LES SEYNOIS

NOTRE BILAN 2008-2020

CLIQUEZ SUR L'IMAGE

 

 

Mes engagements

 

CLIQUEZ SUR LA BANNIÈRE
LA CHAINE YOUTUBE DE GRS
LA PAGE FB DE GRS-Var