/ / /

 

UNE IMPLICATION FORTE DANS LA RECHERCHE ET LA FORMATION

 

C'est dans cette même logique « d'activateur d'entreprises pour un territoire d'excellence » que, en nous étant vu confier la vice-présidence de la Métropole chargée de l'enseignement supérieur et la recherche, nous avons impulsé un soutien financier aux programmes de R&D (recherche et développement) de nos entreprises performantes, mais aussi apporté des financements, en fonctionnement comme en investissement (locaux et matériels scientifiques), à l'Université de Toulon, à nos écoles d'ingénieurs de Toulon et La Garde / La Valette, à IFREMER, au CNRS et au Centre européen de technologies sous-marines, ces trois derniers établissements étant implantés à La Seyne.

 

Sans oublier le soutien que nous avons accordé à d'autres Pôles d'excellence: pôle aéronautique et spatial SAFE, le pôle optique et photonique Optitec, le pôle santé et économie du vivant Eurobiomed, le pôle des énergies non génératrices de gaz à effet de serre Capenergies, et le pôle des Solutions Communicantes Sécurisées SCS.

 

Nous avons également animé le réseau formation-entreprises, pour assurer une offre pédagogique au plus près des besoins des développeurs, lesquels sont eux-mêmes en contrepartie très impliqués dans la formation, avec l'intégration de représentants d'entreprises-phares dans les organes de direction, de recherche et d'enseignement des établissements d'enseignement supérieur, dont Ingemedia et la nouvelle SeaTechl'école d'ingénieurs de la mer à la création de laquelle nous avons pris part en 2014 en défendant le projet afin d'obtenir la validation de son process d'admission au plus haut niveau national dans le cadre des concours communs polytechniques (CCP), qui est aujourd'hui en pleine expansion (83 étudiants en 2014, 120 en 2018, 158 en 2019), pourvoyeuse de cadres et techniciens nécessaires aux entreprises de notre territoire.

 

Nous avons d'ailleurs conduit un effort sans précédent pour soutenir l'enseignement universitaire, y investissant près de 39 millions d'euros depuis six ans. Il y a aujourd’hui plus de 15000 étudiants dans l’aire urbaine de TPM, soit + 10,49 % depuis 2012, dont 10063 étudiants (+ 16,3 % depuis 2015) à l'Université de Toulon, le reste dans nos divers établissements d'enseignement supérieur : en plus de SeaTech déjà évoqué, les divers BTS, l'Institut Formation Public Varois des Professions de Santé et Croix Rouge, l'ISEN Yncréa MéditerranéeKedge Business School, l'Institut Supérieur du Professorat et de l’Éducation, l'École Supérieure d’Art et de Design de TPM, etc.

 

Notre territoire a ainsi trouvé sa place dans l’arc méditerranéen autour de thématiques comme le numérique, le naval, le maritime, la culture et la Silver Economie. Il nous fallait favoriser l'attractivité et le rayonnement de notre enseignement supérieur, encourager l’innovation et la compétitivité du territoire par la formation et la recherche, participer à une meilleure diffusion de la culture scientifique, et promouvoir l’entrepreneuriat étudiant et la vie étudiante. Pour ce faire, nous avons créé en 2018 une marque de l’Enseignement Supérieur et Recherche de TPM, regroupant les acteurs majeurs de l’enseignement supérieur du territoire afin de promouvoir et valoriser les formations du territoire à l’échelle locale régionale et nationale, nous avons soutenu ou assuré nous-mêmes la création de logements étudiants répartis sur le territoire 
métropolitain, portant leur nombre à 2335 en 2018, nous avons investi dans l'accompagnement des associations de vie étudiante et organisé divers événements festifs, culturels et sportifs en direction des jeunes adultes en formation supérieure, et nous avons pris part aux salons de promotion des sites universitaires, notamment avec un stand dans les salons nationaux du magazine L'Étudiant.

 

Dans le domaine de la formation professionnelle, nous avons aussi accompagné le développement de l'IPFM (CFA) qui a porté à 14000 mla surface de son campus avec l'appui territorial, accueillant aujourd'hui chaque année 1300 personnes en apprentissage initial ou en formation continue, du CAP aux diplômes professionnels de l'enseignement supérieur, contre 250 à son ouverture, même s'il reste peut-être souhaitable d'engager avec la CMAV le chantier d'une relocalisation dans d'autres espaces de certaines formations non liées à l'objet premier du centre de formation d'apprentis (CFA)que sont les métiers de la mer : si de nouvelles perspectives s'ouvrent depuis ces derniers temps, il n'est en effet pas normal que, faute de d'offres suffisantes de formation, le directeur de Naval Group, issu de l'historique et publique Direction des constructions navales (DCN), en quête d'ouvriers et techniciens de la construction navale pour honorer le marché pluridécennal de la fabrication et la maintenance des sous-marins nucléaires d'attaque Barracuda, ne puisse trouver suffisamment de main d'œuvre qualifiée dans notre environnement métropolitain qui a connu un siècle et demi de construction navale industrielle.

 

 

Poursuivez votre lecture...

 

> UN TECHNOPÔLE EN PLEINE CROISSANCE

> LA VILLE ET LA MÉTROPOLE EN ACTIVATEURS D'ENTREPRISES

LA RECONQUÊTE DES SITES INDUSTRIELS HISTORIQUES

UNE IMPLICATION FORTE DANS LA RECHERCHE ET LA FORMATION

17000 EMPLOIS DANS UNE ZONE D'ACTIVITÉS EN PLEIN ESSOR

 

 

ou... RETOUR À L'INTRODUCTION DU THÈME "ÉCONOMIE"

ou... RETOUR AU CHOIX DE THÈME

ou... RETOUR À L'ACCUEIL DU BLOG

 

Partager cette page

Publié par Marc Vuillemot

Bienvenue !

 

Marc VUILLEMOT

Je vous souhaite une agréable visite.

 

À propos de moi...

> Ma bio, vue par un copain...

> Ma généalogie sur geneanet

 

12 ANS POUR & AVEC LES SEYNOIS

NOTRE BILAN 2008-2020

CLIQUEZ SUR L'IMAGE

 

 

Mes engagements

 

CLIQUEZ SUR LA BANNIÈRE
LA CHAINE YOUTUBE DE GRS
LA PAGE FB DE GRS-Var